Le périnée est la base du caisson abdominal .

 

Il joue de multiples rôles dans la sphère uro-génitale dont la continence, le soutien des organes, les rapports sexuels, ou encore l'accouchement. Il a également un rôle dans la statique et la mobilité du rachis.

 

Voici deux coupes du bassin féminin :

 Coupe sagittale du bassin féminin

Pr. Moscovici J.- Cours de PCEM2 "Vessie et Urètre" Fac de Médecine Toulouse-Purpan

Cette coupe du bassin féminin permet de bien voir le rapport entre la vessie, l'utérus, le rectum et le vagin. On distingue bien le péritoine (en bleu) et le fait qu'il enveloppe les organes. Les replis entre la vessie et l'utérus d'un côté et l'utérus et le rectum de l'autre sont particulièrement intéressants car leur liberté conditionne la mobilité des organes concernés et par la leur fonctionnement. Cette coupe aide à comprendre pourquoi une constipation va augmenter les incontinences ou encore comment aider à diminuer ou faire disparaitre les douleurs au fond du vagin lors des rapports sexuels (dyspareunie profonde)...

Coupe horizontale du bassin féminin

Grosse D., Sengler J.- Rééducation Périnéale. Masson, Paris, 2009, 18

 

Cette coupe horizontale permet de voir que le périnée est un ensemble de muscles qui vient fermer le bassin en bas.

Ses attaches sur le sacrum et le coccyx, ainsi que l'accolement avec l'obturateur interne (qui est un rotateur de hanche) expliquent l'importance de la posture dans le bon fonctionnement du périnée et inversement, l'importance du périnée dans le maintient d'une posture correcte.

 

 

 

Périnée et soutien des organes :

 

Chez la femme, la principale zone de faiblesse du caisson abdominal est le vagin. La vessie, l’utérus et le rectum vont, sous l’effet de pressions, avoir tendance à « plonger » dans cet espace libre et déformable. On parle de prolapsus.

Il existe un système de suspension des organes par des ligaments et fascias et un système de soutien par le périnée.

Les ligaments sont comme des élastiques qui une fois distendus par des pressions trop importantes et répétées ne peuvent pas retrouver leur longueur d’origine.

Le périnée va lutter contre les pressions d’origines diverses (toux, port de charge,…) et maintenir les organes en se contractant .

Il faut donc que le périnée ait un bon tonus de base, une force de contraction suffisante, de l’endurance, de la tenue, de la mobilité et que ses contractions se fassent au bon moment (c’est tout ???).

 

L’homme, qui n’a pas de vagin , n’est pas complètement à l’abri : C’est du côté de la parois abdominale que les hyperpressions vont faire des lésions. En effet, le maillage formé par les trois abdominaux est moins bon vers le pli de l’aine où peuvent se produire les hernies inguinales.

 

 

 

Périnée et continence :

 

Le périnée joue un rôle majeur dans la continence par la contraction des sphincters, le cravatage des conduits d’évacuation et le maintien de la position de la vessie.

 

Le sujet de l’incontinence est malheureusement assez tabou. En consultation il me faut parfois insister un peu pour qu’une patiente affirmant ne pas avoir d’incontinence urinaire admette « quelques petites fuites ». Même si elles sont rares,  peu importantes, et ne surviennent que lors d’efforts brusques ou intenses, elles signent une incontinence.

Les incontinences aux gaz et aux selles sont encore plus gênantes socialement que l’incontinence urinaire pour laquelle les protections sont efficaces et faciles d’accès.

 

Il est faux de croire que l’incontinence est réservée aux femmes ayant dépassé 40-50 ans, à celles qui ont eu un ou plusieurs enfants, ou encore que celles qui ont eu une césarienne sont à l’abri. On retrouve des fuites à l’effort dans toutes les tranches d’âge : N’avez vous pas remarqué la queue aux toilettes des filles avant un cours de sport ? Des études chez les lycéennes montrent une présence non négligeable d’incontinence.

 

Il est dommage d’attendre d’avoir accouché ou la ménopause, deux situations où les problèmes s’aggravent , pour aborder le sujet de l’incontinence (même minime) avec votre médecin généraliste ou gynécologue et envisager une rééducation périnéale.

 

Vous avez apprécié cette page ? Vous pouvez être intéressée par :

Les rééducations du périnée

La rééducation précoce du périnée

Les bases des abdominaux